Intersexes et Allié.e.s
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-52%
Le deal à ne pas rater :
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – 25h d’autonomie
28.78 € 59.98 €
Voir le deal

 :: Les bases :: Informations et Ressources Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
C'est quoi intersexe ?
Mischa
Messages : 104
Pronoms : il
Date d'inscription : 21/08/2018
Admin
Mischa
→ lien vers les questions fréquentes
→ lien vers le top 10




DÉFINITIONS :

« Les personnes intersexes sont nées avec des caractères sexuels (génitaux, gonadiques ou chromosomiques) qui ne correspondent pas aux définitions binaires types des corps masculins ou féminins. Être intersexe est bien plus répandu qu’on ne le pense. Selon les expert.e.s, il y a autant de personnes intersexes que de personnes rousses.

Parce que leur corps est considéré comme différent, les enfants et adultes intersexes sont stigmatisé.e.s et subissent de multiples violations de leurs droits humains, tels que le droit à la santé, à l’intégrité physique, à l’égalité et à la non-discrimination et le droit à ne pas être soumis.e à la torture ou à de mauvais traitements. »

Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme



« Intersexe est un terme coupole englobant les expériences d’être né.e avec un corps ne correspondant pas à ce que la société attribue au masculin et au féminin. Nous sommes des êtres humains né.e.s avec des caractéristiques sexuelles pouvant être attribuées aux deux en même temps, ou bien ne pas être entièrement l’un ou l’autre, ou bien encore ni l’un ni l’autre. Nos corps et nos caractéristiques sexuelles sont des variations saines et naturelles des sexes humains.

Ces variations innées, naturelles peuvent être multiples : les organes génitaux internes et/ou externes, les structures hormonales et/ou chromosomiques peuvent ne pas correspondre aux attentes médicales et sociales, tout comme d’autres caractéristiques sexuelles telles que la masse musculaire, la répartition de la pilosité ou encore la stature, pour ne citer que celles-ci.

Bien que nous soyons né.e.s avec des variations des caractéristiques sexuelles, elles peuvent ne pas être visibles à la naissance.

Elles peuvent apparaître à différents moments : en période prénatale, durant l’enfance, à la puberté ou à l’âge adulte.

Une personne peut s’en apercevoir très tôt ou bien plus tard au cours de sa vie. Suivant les circonstances et les spécificités corporelles, certaines personnes peuvent ne pas savoir qu’elles sont intersexuées. »

Organisation Internationale Intersexe – Europe
Jeu 13 Déc - 16:10
https://intersexes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Mischa
Messages : 104
Pronoms : il
Date d'inscription : 21/08/2018
Admin
Mischa
→ lien vers les définitions
→ lien vers le top 10



QUESTIONS FRÉQUENTES :

Est-ce que l’intersexuation, c’est de l’hermaphrodisme ?

Le terme hermaphrodisme, employé par la médecine à partir de la fin du XIX° siècle, est biologiquement erroné : les intersexes ne sont pas des êtres mi-mâles, mi-femelles, avec un double appareil génital fonctionnel.

Cependant, certain.e.s intersexes se sont réapproprié.e.s la charge stigmatisante et exotisante du terme et en font une identité politique.

Attention, si certaines personnes intersexes l’emploient, il est très déplacé pour des personnes dyadiques de le faire.

Les personnes non intersexes sont dites “dyadiques”.


Quelle différence entre intersexe et intersexué.e ?

Dans le milieu intersexe francophone, les deux termes ont des significations nettement différentes :

Personnes intersexuées : «désigne l’ensemble des personnes qui dérogent aux figures développementales normatives « mâle » et « femelle » créées par la médecine, et susceptibles d’être « corrigées » par celle-ci durant la tendre enfance ou à l’adolescence» .

–  Personnes intersexes : «désigne les personnes intersexuées ayant conscience de faire partie d’un groupe de personnes ayant subi la même invalidation médicale, adoptant une vision positive et non-pathologisante de leur corps et affirmant une identité politique.» (adapté de Bastien Charlebois, 2014)

Mais dans la pratique, l’anglais s’imposant toujours dans les échanges internationaux et ne comprenant pas cette nuance, il est courant de désigner indifféremment les personnes intersexes et intersexuées sous le terme général « intersexes ».


Quelles identités de genre pour les personnes intersexes ?

« Il est très important de ne pas confondre ces définitions avec des identités de genre. Ce qui caractérise d’abord et avant tout les personnes intersex(ué)es, c’est l’expérience d’invalidation sur la base du corps sexué. Les identités de genre que nous avons sont plurielles.” (Comité visibilité intersexe et OII Francophonie)

Les personnes intersexes peuvent s’identifier comme femmes, comme hommes, ou comme non-binaires; elles peuvent être cisgenres ou transgenres. Nos orientations sexuelles sont tout aussi variées que chez les personnes dyadiques.


Mais une fois opéré.e.s bébés, les enfants intersexes ne sont-illes pas mieux intégré.e.s à la société ?

Tout d’abord, toutes les personnes intersexes ne sont pas opérées à la naissance.

Et quand elles le sont, ce n’est pas souvent d’une seule opération définitive et qui « règle le problème ». La plupart subissent des opérations multiples, et/ou des « traitements » hormonaux lourds.

Certaines personnes intersexes sont opérées plus tard, dans l’enfance ou à l’adolescence, une ou plusieurs fois. D’autres ne le seront pas, ou sous d’autres prétextes médicaux, et découvriront la vérité bien plus tard. Il est donc faux de dire que les personnes intersexes naissent toutes avec des organes génitaux ambigus.

Mutiler et hormoner des corps sains crée d’autres problèmes de santé. Par ailleurs ce principe « préventif » maintient un mensonge sur la réalité de nos existences, ce qui fait qu’on ne laisse pas l’occasion à la société de s’y accoutumer et de nous accepter. Simultanément, ces opérations et traitements s’attaquent à notre droit à disposer de nos corps, nous renvoient une image de monstres, d’anomalies et de malformations, ce qui a un impact lourd sur notre confiance et estime en nous-mêmes et sur notre relation aux autres. Donc NON, ce n’est pas positif !


Alors l’intersexuation ça prouve que la binarité de genre c’est faux ?

L’existence de personnes qui ne correspondent pas aux normes anatomiques du masculin et du féminin prouvent que celles-ci sont des constructions sociales. Mais notre existence n’est pas un argument rhétorique contre la binarité de genre.

C’est l’existence des personnes non-binaires qui prouve que la binarité de genre n’existe pas. Les personnes intersexes peuvent être des hommes, des femmes, ou des personnes non binaires.

Prétendre que nos variations nous placent hors du champ de la binarité de genre c’est confondre marqueurs biologiques et identités de genre. C’est déshumanisant, et très violent pour celles et ceux d’entre nous qui s’identifient comme hommes ou comme femmes.



sources : https://cia-oiifrance.org/
Dim 3 Mar - 14:43
https://intersexes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Mischa
Messages : 104
Pronoms : il
Date d'inscription : 21/08/2018
Admin
Mischa
→ lien vers les définitions
→ lien vers les questions fréquentes



TOP 10 DES CHOSES A SAVOIR SUR L'INTERSEXUATION :

1. Les personnes intersexes sont nées avec des caractéristiques sexuelles qui ne correspondent pas aux définitions typiques du masculin et du féminin.

2. Ces caractéristiques sexuelles peuvent être les chromosomes, les organes génitaux internes et/ou externes, les poils, la poitrine…

3. Les personnes intersexes n’ont pas nécessairement des caractéristiques sexuelles à la fois masculines et féminines. Seulement des caractéristiques qui ne correspondent pas aux normes de l’un ou de l’autre.

4. Les variations dans les caractéristiques sexuelles peuvent être visibles à la naissance ou apparaître plus tard, par exemple à l’adolescence, ou être détectées à l’âge adulte.

5. Certaines personnes intersexes sont mutilées et hormonées dès la naissance pour correspondre aux normes, d’autres le seront plus tard dans leur vie. Les mutilations ne sont pas que sur les bébés.

6. Les variations intersexes sont pour la plupart sans danger pour la santé et les mutilations et traitements hormonaux basés uniquement sur des critères sociaux.

7. Les personnes intersexes peuvent s’identifier comme homme, femmes ou non-binaires. Elles peuvent être hétéros, homos, bies, pans, asexuelles… Il importe de respecter leurs identités.

8. Il est erroné et offensant de parler d' »hermaphrodisme », de « ni homme ni femme », d' »ambiguïté » etc si les personnes ne s’identifient pas ainsi.

9. Les variations intersexes sont très nombreuses et très taboues : elles ont en commun la pathologisation et la stigmatisation. On estime la population intersexe à 1.7€ des naissances, la réalité est sans doute supérieure.

10. Les définitions du masculin et du féminin changent selon les lieux et les époques. L’intersexuation est définie socialement et pathologisée pour préserver le mythe patriarcal de la binarité des sexes.


sources : https://cia-oiifrance.org/
Dim 3 Mar - 14:52
https://intersexes.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: