anipassion.com
 :: Les bases :: Questions / Projets d'Invité.e.s Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Planning familial et prise en compte des réalités intersexes
couss
Messages : 11
Pronoms : Il
Date d'inscription : 06/11/2019
Localisation : Sarthe
couss
Bonjour,

Comme je l'avais expliqué dans ma présentation, je suis membre du planning familial. Mon AD (72) à reçu dernièrement ce mail qui a été envoyé au CIA mais qui est resté sans réponse car je pense qu'iels sont beaucoup débordé.e.s.
Je fais suivre ici pour avoir des retours de personnes concernées, on a répondu pour la partie trans mais nos militant.e.s trans sont tous.tes dyadiques aux dernières nouvelles.

Bonjour,

La confédération du Planning Familial est entrain de réaliser des outils d'animation qui serviront aux animateur·trices des prévention et écoutant·es des différents Planning familiaux en France. Ces outils concernent l'anatomie génitale, avec une approche féministe, démédicalisée et trans et intersexe inclusive. Nous sommes financées par le ministère de la santé pour réaliser ces outils.

Pour accompagner un sexe en 3D correspondant à la "norme féminine", il y a un manuel d’anatomie génitale illustré. Le manuel, lui parle de la diversité des sexes et non pas uniquement de la norme "féminine". C'est au sujet de ce manuel que je vous contacte aujourd'hui.

Je souhaiterais une meilleure prise en compte des réalités intersexes par les Planning Familiaux, dans une démarche d’inclusivité, de lutte contre la norme dyadique, binaire, contre la pathologisation, dans une démarche de démédicalisation.
J’ai bien conscience que les personnes dyadiques (et j’en suis une) ont le travers de toujours ramener la question de l’intersexuation à une curiosité anatomique et j’aimerais beaucoup ne pas tomber dans ce travers. Cependant il me semble qu’a minima dans le cadre du manuel d’anatomie il est important de ne pas représenter uniquement la norme dyadique, pour que notre public intersexe ne se sente pas exclu lorsque nous intervenons dans les classes ou que nous les accueillons dans nos centres. Mais aussi pour ne pas entretenir le mythe de la binarité des sexes. J’ai bien conscience qu’il n’existe pas une anatomie intersexe (à vrai dire il n’existe pas non plus une seule anatomie dyadique, elle est très diverse aussi, et c’est toute la démarche de notre travail), qu’elle est multiple et qu’il ne s’agit pas d’ajouter au manuel un ou deux croquis pour se prétendre intersexe-inclusif. Il s’agit d’une réflexion de fond sur l’ensemble des contenus.

Seriez vous prêt·e à collaborer ? Par exemple, grâce à une relecture critique du texte et des images que je suis en train de rédiger.

A défaut d’une relecture, une discussion téléphonique au cours de laquelle je pourrais vous poser quelques questions précises serait d’une grande aide. Il ne s’agirait pas de questions techniques sur des infos qu’on trouve sur internet ou dans les livres (j’ai déjà pas mal avancé sur ce terrain). Il s’agirait plutôt des questions de fond sur des choix de manières de présenter ou pas les choses, sur les besoins que vous auriez pu identifier des personnes intersexes en lien avec notre travail.
La version définitive du texte et des images doit être aboutie pour le 6 janvier.

Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire, ou en discuter de vive voix : 06,63,46,57,05

Dans l’espoir d’une réponse favorable de votre part, Bien cordialement, Raphaëlle Morel
Jeu 12 Déc - 7:35
Revenir en haut Aller en bas
Sauter vers: